Section du Parti Socialiste de Jouy-Le-Moutier
Section du Parti Socialiste de Jouy-Le-Moutier

Jouy, « commune rurale abandonnée » ?

Le par

La poste fermée pendant un mois d’été. Une ville de 17000 habitants moins bien desservie qu’une commune rurale de quelques centaines d’âmes.

Il faut souligner que, dans ces petites communes rurales, un Maire se bat pour assurer le meilleur service à ses administrés.

A Jouy le Moutier, visiblement, la majorité en place n’en a cure. Et la fermeture de la poste, pendant un mois cet été, n’est-elle pas que la partie visible du « déclin » où s’engage la ville depuis 2 ans ?

En abandonnant le projet de localiser les services centraux au cœur de la ville Nouvelle, le Maire actuel donnait un premier message. Le prétexte d’un manque de financement a bon dos. En réalité, nous en revenons à l’avant 2008 : On laisse ces services publics communaux, loin des habitants de la ville nouvelle, pour ne pas donner le sentiment d’abandonner le village historique.

A vouloir s’accrocher et un « retour vers le passé », en guise de « nouvel élan », c’est l’ensemble de la commune qui en pâtit. Le village pourrait bénéficier de la dynamique (abandonnée par la majorité en place) que provoquerait l’urbanisation de la côte d’Ecancourt, avec un pôle commercial dans le bas de cette côte. L’hôtel de ville au cœur de la ville nouvelle apporterait une réelle synergie, entre services publics, dont la poste…

Dans quelques années,  TOUS les Jocassiens devront-ils aller à Vauréal pour y trouver TOUS les services publics, dont la poste, la piscine ?…

Sur le même thème, lire aussi :

Les derniers contenus multimédias