Section du Parti Socialiste de Jouy-Le-Moutier
Section du Parti Socialiste de Jouy-Le-Moutier

Une rentrée sous le signe du changement

Le par

L’école commence à changer

La refondation de l’école républicaine est au cœur du projet présidentiel de François Hollande .En redonnant la priorité à l’école maternelle et primaire, en insistant sur la nécessité d’une liaison école/collège, en remettant la pédagogie et la formation des enseignants au centre de cette refondation pour élever le niveau de qualification de tous les jeunes et pour réduire les inégalités, la loi sur la refondation de l’école met en œuvre un véritable projet de société.

Des mars 2012 des mesures fortes ont été prises :

Augmentation de 25 % de l’allocation de rentrée scolaire
1 000 créations de postes de professeursdes écoles
Engagement sur 60 000 postes supplémentaires dans l’éducation sur l’ensemble du quinquennat
1 500 emplois auxiliaires de vie scolaire individuels sous statut d’assistant d’éducation avaient été créés pour la rentrée 2012

Rentrée 2013 : la refondation de l’école commence :

Donner la priorité à l’école primaire c’est garantir la réussite scolaire de tous :
Plus de 3 350 postes d’ enseignants supplémentaires sont affectés au primaire.
Ils viennent s’ajouter aux 1 000 postes de professeurs des écoles créés en urgence dès la rentrée 2012.
400 nouveaux emplois permettront notamment de développer la scolarisation des enfants de moins de 3 ans à l’école maternelle.
Plus de 1 000 emplois seront consacrés au dispositif  « plus de maîtres que de classes » ,qui a pour but de renforcer l’encadrement des élèves dans les zones les plus fragiles et d’accompagner la mise en place d’organisations pédagogiques innovantes,favorisant la réussite scolaire des élèves.

Service public du numérique :

11 nouveaux services numériques pour permettre aux élèves de mieux apprendre et aux enseignants de mieux enseigner
La mise en place de la liaison école-collège pour fluidifier les parcours des élèves.
Le secondaire n’est pas oublié :
4 200 postes pour faire face à l’augmentation du nombre d’élèves et améliorer les remplacements
La titularisation progressive de 28 000 auxiliaires de vie scolaire (AVS) qui assistent les élèves handicapés, une reconnaissance officielle du métier et une formation renforcée

Ouvrir aux enseignants une formation de qualité :

Création des Écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE)

Tous les futurs enseignants (maternelle,élémentaire, collège, lycée ou université), ainsi que les futurs CPE sont accueillis, dès la rentrée, au sein des nouvelles Écoles supérieures du professorat et de l’éducation.L’objectif est de faire naître et vivre une culture partagée, essentielle pour favoriser la cohésion des équipes pédagogiques.

Accueillir les enfants en situation de handicap : des avancées historiques

La scolarisation en milieu ordinaire est favorisée
En 2013, 350 nouveaux auxiliaires de vie scolaire individuels (AVS-i) sont recrutés, ainsi que 8 000 contrats aidés supplémentaires.

Lutte contre le décrochage scolaire

Un objectif clair a été fxé il y a un an : diviser par deux le nombre de jeunes qui sortent du système scolaire sans qualification
La mise en place de réseaux « formation-qualification-emploi » a déjà permis à ce jour de « raccrocher » près de 14 000 jeunes
Pour cette rentrée 2013 : désignation de référents « décrochage scolaire » dans les établissements du second degré à fort taux d’absentéisme et de décrochage

Remettre les valeurs de la République au coeur de l’école :

Dans chaque école et chaque établissement : devise de la République, drapeau français et européen
Charte de la laïcité à l’école et déclarationdes droits de l’Homme et du citoyen

D’autres chantier majeur :

Mobilisation pour l’égalité des filles et des garçons à l’école
Un effort sans précédent en faveur du remplacement
La rénovation de l’éducation prioritaire
La mise en place du parcours d’éducationartistique et culturelle
Des actions pour prévenir les violences et améliorer le climat scolaire
Préfiguration du nouveau service public de l’orientation organisé par les régions
En 3 ème et Terminale, les programmes d’histoire-géographie unanimement considérés comme trop lourds, vont être allégés dès cette année, en attendant une refonte en profondeur. Ce sont bien les programmes qui seront allégés et non le nombre d’heures de cours de ces matières qui restera inchangé.

Des réformes à venir pour une refondation globale :

la réforme du collège ;
la réforme des programmes ;
le chantier des métiers de l’enseignement

Sur le même thème, lire aussi :

Les derniers contenus multimédias