Section du Parti Socialiste de Jouy-Le-Moutier
Section du Parti Socialiste de Jouy-Le-Moutier

Article Aux Ecoutes de Jouy de février 2007

Le par

Il existe une violence bien plus meurtrière que celle que le ministre de l’intérieur met en scène : c’est la violence conjugale, qui provoque le décès d’une femme tous les trois jours. De cette violence notre ville n’est pas préservée : le 12 janvier dernier le verdict prononcé par la cour d’assises de Pontoise vient de nous le rappeler. La victime, Isabelle Z., mère de trois jeunes enfants, était morte sous les coups portés par son mari.

Peut-on éviter de tels drames ? Il est certainement possible d’en limiter le nombre. Les débats aux assises ont révélé que la famille Z. vivait dans un certain isolement. Des relations plus étoffés avec le voisinage auraient sans doute permis de prévenir le drame qui se préparait. Nous en concluons qu’une municipalité doit tout faire pour favoriser, d’abord par le soutien aux associations, le développement d’une vie sociale dans les quartiers.

Mais janvier 2007 nous a aussi apporté un motif d’espoir : en 2006 les nouvelles inscriptions ont accru de près de 10 % le corps électoral de Jouy, surtout grâce à l’afflux des jeunes. Nous saluons chaleureusement ce geste de civisme.

Répondeur : 01 34 43 63 64

Sur le même thème, lire aussi :

Les derniers contenus multimédias