Section du Parti Socialiste de Jouy-Le-Moutier
Section du Parti Socialiste de Jouy-Le-Moutier

A 104 : la rocade de l’Île de France

Le par

Article paru dans PS Info de Juin 2006

L’achèvement de la A 104 répond à des nécessités urgentes :
au plan national : contourner l’agglomération parisienne ;
au plan régional : relier les pôles de la grande banlieue (Roissy, Poissy, St-Quentin-en-Yvelines…)
au plan local : préserver la qualité de vie (désengorger la N 184…) et le développement de Cergy-Pontoise (90 000 emplois, 5 000 demandes de logement en attente…).
Certes, la priorité aux transports en commun et de substitution à la route est un impératif absolu ; mais on ne supprimera pas le trafic routier de sitôt. Ce sera déjà une victoire que d’en bloquer la progression. Dans ces conditions, un autre objectif est à viser parallèlement au précédent : réduire les nuisances de la circulation routière.
Pour cette raison, on ne peut traiter de la même manière les radiales qui pénètrent au cœur des cités – leur construction doit être proscrite – et les rocades qui contournent les agglomérations. Les rocades évitent la traversée des localités dans lesquelles on ne se rend pas ; elles réduisent ainsi la circulation urbaine et les bouchons, première source de pollution.
Nous nous sommes donc prononcés en faveur d’un achèvement rapide de la Francilienne, mais sous la condition que cet objectif ne supplante pas les autres urgences (RER, bus, V 88) et que sur tout le tracé les riverains soient protégés contre ses nuisances. Sur cette base, la section PS de Jouy le Moutier s’associe à la position exprimée par la Communauté d’agglomération.

Sur le même thème, lire aussi :

Les derniers contenus multimédias